En 2020, la crise de la COVID-19 a révélé, amplifié et accéléré certaines transformations des entreprises, dont le télétravail. Occasionnel, pour force majeur, structurel : pour beaucoup d’entreprises, il fait désormais partie intégrante de l’organisation. Il doit cependant être encadré. Faisons le point.

Une situation confuse

Souvent instauré en urgence, le télétravail a été la norme lors du premier confinement. Les règles se sont ensuite assouplies, permettant à de nombreux travailleurs de se rendre à nouveau au bureau plusieurs jours par semaine.

Les vagues de contaminations se succèdent et les mesures changent : la situation actuelle peut paraitre ambigüe, tant pour vous que pour vos travailleurs. Ne restez pas dans le flou : prenez les actions nécessaires pour formaliser les mesures prises concernant le télétravail.

Une pratique sur le long terme ?

Dans la plupart des cas, le télétravail a bien fonctionné. Incontestablement, une fenêtre s’est ouverte. Il faut saisir cette occasion pour avancer. Vous avez dépensé de l’énergie et des moyens pour rendre le télétravail possible ? Alors, inutile d’attendre pour mettre en place un plan de télétravail structurel.

Faites le point rapidement pour que cette transformation s’inscrive dans la durée.

Un accompagnement personnalisé

Un plan de télétravail implique : des règles claires, des avenants au contrat de travail de vos équipes, la mise en place des forfaits nécessaires pour la prise en charge partielle ou complète de certains frais… L’organisation structurelle du télétravail a des impacts juridiques à ne pas négliger

Chez UCM, nous avons compris l’importance de cet enjeu. C’est pourquoi nous vous accompagnons dans cette transformation. Nous analysons votre situation et vous faisons des recommandations adaptées à votre secteur et aux spécificités de vos travailleurs.