Avec la crise, beaucoup d’entreprises ont bousculé leurs habitudes. Manager à distance, innover, ouvrir un e-commerce, se diversifier… Pour aller de l’avant, les TPE et PME doivent continuellement se développer et se poser de nouvelles questions. L’avis d’une personne extérieure à la société est souvent bien utile.

La reprise des activités, parfois encore partielle, est un excellent moment pour faire le point et se poser les bonnes questions. C’est essentiel dans la vie de toute entreprise. Et si vous repensiez votre organisation, vos processus, votre fonctionnement ?


Durant la crise, vous avez eu l’opportunité d’expérimenter, de mettre de nouvelles pratiques en place, plus rapidement, sans règles fixes et dans l’urgence. C’est le moment parfait pour analyser les points positifs et négatifs liées à ces actions. Vous pouvez vous ajuster et effectuer des changements de stratégie ou continuer sur votre lancée.


Se remettre en question n’est pas toujours simple. Nous avons tous souvent tendance à ne plus remarquer les victoires du quotidien, minimiser les tensions entre 2 collègues, accorder trop de budget à une action qui nous est chère… En dirigeant ou travaillant dans l’entreprise, notre avis est biaisé. Comme dit l’expression « nous avons la tête dans le guidon ». Un regard extérieur est souvent bénéfique pour analyser votre entreprise et légitimer des décisions importantes.

 

UCM vous accompagne

Besoin d’un avis externe et d’une analyse complète de votre entreprise : stratégie, communication, finances, ressources humaines… ? Grâce au Diagnostic 360, nous vous accompagnons à tous les moments importants de la vie de votre entreprise.


Nous vous proposons de découvrir ce service à travers webinaire : « Le diagnostic 360 pour bien appréhender l'état de santé de mon entreprise ». Vous découvrirez les questions à vous poser sur différents thèmes : la stratégie, les valeurs, les RH, les finances… et verrez des cas concrets.

Nous guidons toutes les entreprises rencontrant des difficultés : chiffre d’affaires en baisse, marges bénéficiaires qui diminuent, ralentissement global de l’activité… Mais également celles qui souhaitent gagner en compétitivité : réduire ses coûts, vouloir investir, se développer…

Le plus ? Avec le dispositif chèques entreprises croissance, la Région Wallonne prend en charge 50 % des frais de prestation.