Les travailleurs, qui doivent garder leur enfant suite à la fermeture de la crèche, de l'école ou du centre d'accueil de ce dernier, peuvent de bénéficier du chômage temporaire pour force majeure. La mesure s'applique jusqu'au 31/03/2021.

Depuis le 01/10/2020 et jusqu'au 31/03/2021, la loi donne la possibilité, aux travailleurs, de recourir au chômage force majeure coronavirus dans toutes les situations dans lesquelles l’enfant ne peut pas aller à l’école en raison d’une mesure visant à limiter la propagation du coronavirus, telles que :

  • mise en quarantaine de l’enfant du travailleur
  • fermeture de l’école, la classe, la crèche, du centre d’accueil
  • enseignement à distance

Le droit au chômage temporaire perdure pendant toute la période couverte par la mesure.

Le travailleur bénéficiera d'allocations de chômage temporaire payées par l'Onem, fixées à 70% de la rémunération du travailleur plafonnée.

Le travailleur doit informer immédiatement son employeur de la situation.

Il doit, par ailleurs, fournir selon la situation :

  • un certificat médical confirmant la quarantaine de l’enfant
  • ou une recommandation de mise en quarantaine délivrée par une instance compétente
  • ou une attestation de la crèche, de l'école ou du centre d'accueil pour personnes handicapées confirmant la fermeture de l'établissement concerné ou de la classe
  • ….

La procédure simplifiée de mise en chômage force majeure coronavirus s’applique. L'employeur doit communiquer à l'Onem le nombre d’heures durant lesquelles le travailleur a été en chômage au cours du mois via la déclaration mensuelle d’heures de chômage temporaire (DRS scénario 5). Votre Secrétariat social s’en charge automatiquement à la fin de chaque mois, après le calcul de paie.

Aucune autre démarche particulière ne doit être effectuée.