UCM a pris connaissance du contenu de l'accord de la coalition Vivaldi. La mise en route d'un gouvernement de plein exercice est un vrai soulagement. Les crises sanitaire, économique, sociale et environnementale doivent être gérées. Le pays a besoin d'un plan de relance et de perspectives. Le programme de l'équipe De Croo a le grand mérite d'exister et contient beaucoup d'engagements positifs. Il faudra toutefois, au nom des indépendants et PME francophones, rester très vigilants. L'accord n'est pas toujours clair et est même inquiétant sur certains points.

Les indépendants peuvent se réjouir de l'accord sur les pensions. La décision est prise de supprimer le coefficient de réduction qui leur interdit, dans la plupart des cas, de toucher plus que le minimum des salariés. À plus court terme, l'augmentation de la pension minimale jusqu'à 1.500 euros par mois pour une carrière complète va leur profiter. 
Toutefois, il est question d'augmenter la solidarité entre indépendants, comprenez augmenter les cotisations pour les revenus supérieurs, alors même que la sécurité sociale des indépendants, avec ses forfaits et ses montants réduits, est déjà celle qui exige le plus de solidarité de ses contributeurs.

 

En ce qui concerne les relations de travail, le gouvernement De Croo responsabilise les partenaires sociaux. C'est une attitude sage, sous réserve d'une participation franche des syndicats à la modernisation du marché du travail et à condition que la majorité parlementaire respecte les accords obtenus.

 

Les engagements en matière de simplification administrative rejoignent les demandes UCM : une administration "business friendly", qui joue la confiance et reconnaît le droit à l'erreur.

 

UCM sera très attentive à la question des charges et impôts. La Belgique détient déjà le triste record de numéro 1 mondial en termes de coin fiscal sur le travail ! Les intentions du gouvernement sont floues sur ce point comme sur d'autres. Il n'y a pas de garantie que la pression budgétaire ou le nouveau tax shift annoncé ne vont pas encore charger la barque des entrepreneurs. 

 

Enfin, UCM salue la volonté de travailler avec les Régions pour améliorer le taux d'emploi et coordonner les investissements en transition énergétique et numérique. Une coordination réussie entre l'État fédéral et les entités fédérées est indispensable au fonctionnement de la Belgique.