Ce vendredi 6 novembre, le gouvernement a pris une série de nouvelles mesures visant à aider les indépendants.

UCM se réjouit d’avoir été entendu ! Nous avons demandé et obtenu pour vous, indépendant, notamment le doublement du montant de base du droit passerelle et l'exonération des cotisations patronales du troisième trimestre pour l'ensemble des secteurs touchés...

Depuis le début de la crise, plus de 80% de nos revendications ont été rencontrées.

Certaines aides sont prolongées ou renforcées :

  • Prolongation du  double droit passerelle de crise en vigueur jusqu’en décembre 2020 inclus pour tous les secteurs qui ont dû fermer (et les secteurs dépendants de ceux-ci). Pour un indépendant sans charge de famille, cela revient à 2.583,40 € par mois. Pour un  indépendant avec charge de famille, cela revient à 3.228,20 € par mois. 
  • Un nouveau droit passerelle entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2021, qui pourra toujours être invoqué en cas de crise. Il sera basé sur une importante diminution du chiffre d'affaires. Les modalités concrètes seront bientôt élaborées compte tenu des avis du Comité général de gestion de l’Inasti.
  • Report supplémentaire pour le paiement de la cotisation à charge des sociétés jusqu’à la fin de l’année 2020. Un report était déjà prévu jusqu’au 31 octobre 2020. Il est maintenant prolongé jusqu’au 31 décembre 2020.
  • Allocation complémentaire pour incapacité de travail afin que les indépendants cohabitants qui sont malades bénéficient également d'une indemnité aussi élevée que le droit passerelle (c'est déjà le cas pour les indépendants isolés et les indépendants avec charges de famille). Concrètement, il s'agit d'une prime de plus de 300 € par mois.

Nouvelles mesures

  • Amélioration temporaire du droit passerelle classique, notamment via une meilleure accessibilité pour les starters et maintien de la constitution de droits pour la pension.
  • Plans de paiement (en 2021) pour les  indépendants qui ont obtenu un report de paiement des cotisations sociales de 2020, tout en conservant le droit au remboursement des frais de soins de santé. 

Nous vous communiquerons les modalités d'application de ces mesures dès que nous aurons plus d'informations. Consultez régulièrement nos faqs