Nous voyons le bout du tunnel. Les indépendants et les chefs de PME sont conscients que la crise sanitaire n'est pas terminée, mais le risque diminue de jour en jour. Le Comité de concertation de ce vendredi doit annoncer des réouvertures, en commençant par les secteurs où des protocoles existent.

Le gouvernement a décidé de s'appuyer sur les projections mathématiques présentées lundi pour guider ses décisions. Elles montrent clairement qu'à partir d'avril, la couverture vaccinale des personnes à risque autorisera le retour à une vie (presque) normale.
Pour UCM, les calculs sont bien utiles mais ne doivent pas occulter les réalités et les urgences. Il ne s'agit pas d'attendre pour voir comment les chiffres évoluent, mais de redonner de l'oxygène à une population et en particulier à des entrepreneurs qui n'en peuvent plus.

Avec la réouverture, "gravée dans le marbre", de l'ensemble des métiers de contact au 1er mars, il est temps de lever les restrictions pour le commerce (possibilité de faire ses courses à deux, sans limitation de temps).
D'autres secteurs doivent obtenir une date rapprochée de reprise des activités (avant le 1er avril), quand les conditions et des protocoles sanitaires existants permettent de minimiser les risques. Cela concerne des activités extérieures, mais aussi le fitness, les agences de paris, une partie des restaurants (service en terrasse, espace suffisant entre les tables), les cinémas, les théâtres…

Pour les autres secteurs, un calendrier doit être établi qui ne va pas au-delà du 1er mai. Dans toutes les projections, le Covid ne présente plus de risque sanitaire majeur en cas de déconfinement à partir de mai.

Aussi longtemps que l'ensemble de la population n'aura pas eu accès au vaccin, les gestes barrière et des protocoles sanitaires demeureront nécessaires. Le risque pourra être géré. La situation n'imposera plus de mesures aussi lourdes que des interdictions de travailler et de gagner sa vie. 
Il faut le dire maintenant pour rendre de l'espoir à tous les professionnels qui, depuis un an, subissent avec courage, discipline et patience une situation d'une terrible violence.