Ce vendredi 27 novembre, le comité de concertation s’est réuni et a approuvé la réouverture des magasins non alimentaires à partir du 1er décembre. Par contre, les métiers de contacts, comme les esthéticiennes, les tatoueurs et les coiffeurs, ainsi que l’Horeca vont devoir rester fermés. C’est donc un bilan mitigé pour UCM.

C’était une mesure très attendue par les commerçants. C’était relayé et demandé par UCM. Le gouvernement nous a, en partie, entendu. Tous les magasins dits non essentiels pourront rouvrir à partir de mardi prochain, le 1er décembre. Les musées et les piscines pourront également rouvrir leurs portes.

Toutefois, des règles sanitaires très strictes devront être respectées:

  • shopping individuel, ou à deux pour les personnes nécessitant une assistance ou pour les personnes accompagnées d'enfant de moins de 18 ans
  • 30 minutes maximum par personne
  • un client par 10 m2. Pour les petites surfaces (moins de 20 m2), au maximum 2 clients seront acceptés à la fois et à condition que les règles de distanciation soient respectées.

Les magasins seront également responsables des files à l'extérieur de leur établissement.

Plus d'infos.

Exception, les métiers de contacts, l’Horeca et l’événementiel

Malheureusement, les métiers de contacts, comme les tatoueurs ou les coiffeurs, vont devoir rester fermés jusqu’au 1er février, de même que l’Horeca, les cinémas et centres de spectacle, le culturel ou le sport. Une évaluation sera faite le 15 janvier en fonction de l’évolution de l’épidémie. Pour les secteurs qui doivent rester fermés, les mesures d’aides seront poursuivies.

Pour UCM, il est plus que jamais urgent de soutenir ces métiers, qui risquent de ne jamais se relever.

Vous avez un doute ? Vous souhaitez une précision ?

Si vous habitez en Région wallonne, téléphonez au 1890 ou consultez le site 1890.be.
Si vous habitez en Région de Bruxelles-Capitale, téléphonez au 1819 ou consultez le site 1819.brussels.
Consultez également le site du Service public fédéral Economie.

Couvre-feu à Noël

Les règles seront un peu assouplies pour le réveillon de Noël : seules les personnes vivant seules pourront inviter 2 personnes, au même moment le soir du 24 décembre ou du 25 décembre. Le couvre-feu est maintenu, de même que l’interdiction de rassemblement à laquelle on ajoute une interdiction généralisée de vente et de lancement de feu d’artifice.

UCM est à vos côtés

Pour les secteurs obligés de continuer leur fermeture, UCM demande :

  • la prolongation du droit passerelle pour les secteurs fermés et ceux dont le chiffre d’affaires est fortement impacté par les mesures
  • la prolongation des mesures en termes d’emploi (chômage temporaire pour force majeure…)
  • des aides en matière de trésorerie
  • des perspectives pour les différents secteurs car gérer, c’est prévoir et sans perspective, c’est impossible

Durant ces moments exceptionnels, UCM vous accompagne et vous informe. La situation évoluant d'heures en heures, nous complétons très régulièrement les informations sur notre site. N'hésitez pas à consulter notre dossier dédié au Coronavirus.