Retour Trouvez une réponse parmi nos questions fréquentes

Dans cette situation exceptionnelle, l’ONEM accepte que les ouvriers comme les employés soient mis en chômage temporaire pour force majeure si leur entreprise est touchée par la crise du coronavirus.