Retour Trouvez une réponse parmi nos questions fréquentes

Suite à la situation sanitaire liée à la crise du Coronavirus, de nombreux travailleurs frontaliers français sont amenés à effectuer davantage de télétravail dans les jours et les semaines à venir.

La Règlementation prévoit qu’aucun jour de sortie de la zone frontalière ne sera comptabilisé au titre de la règle des trente jours en cas de force majeure indépendante de la volonté de l'employeur et du travailleur. Les autorités belges et françaises estiment que l’ensemble des caractéristiques d'un cas de force majeure sont réunies par la situation actuelle liée au coronavirus.

Dès lors, il a été décidé qu’à partir du 14 mars 2020, la présence d’un travailleur frontalier français à son domicile en France (notamment pour y effectuer un télétravail) ne sera pas prise en compte dans le calcul du délai de trente jours. Cette mesure est applicable jusqu’au 31/12/2020.