Retour Trouvez une réponse parmi nos questions fréquentes

Dans ce cas de figure, c’est vous, employeur, qui êtes empêché de fournir du travail à vos travailleurs en raison d’une situation de force majeure.

Puisque vous ne pouvez pas exercer votre activité, vous pouvez mettre votre personnel employé et/ou ouvrier en  chômage temporaire pour force majeure.

Les travailleurs mis en chômage temporaire pour cause de force majeure liée au coronavirus bénéficieront d’allocations de chômage à concurrence de 70 % de leur rémunération moyenne (plafonnée à 2.754,76 €). L'ONEM paiera un complément de 5,63 € par jour.