Retour Trouvez une réponse parmi nos questions fréquentes

Oui. 

La règle est que seules les périodes travaillées et/ou assimilées à du travail au cours du congé prénatal peuvent faire l’objet d’un report et être prises en tant que congé de maternité à l’issue du repos postnatal.

S’il s’agit d’une période de chômage économique, intempérie ou accident technique, les jours pendant lesquels la travailleuse a été absente pour l’un de ces motifs peuvent être reportés et pris à l’issue du repos postnatal de maternité. 

La loi du 12/06/2020 modifiant les périodes survenues durant le repos prénatal et pouvant être prises en compte pour la prolongation du repos postnatal, ajoute de nouvelles assimilations à partir du 01/03/2020 :

  • Les événements de force majeure 
  • Les situations de chômage économique pour employé
  • Les périodes d’incapacité pour maladie ou accident
  • Les périodes d’écartement.