Retour Trouvez une réponse parmi nos questions fréquentes

Oui.

Pour les commerces qui, malgré la fermeture obligatoire, sont encore en mesure d’offrir des services limités (par exemple, un service traiteur ou un service de chambre dans un hôtel dont le restaurant est obligatoirement fermé), du chômage temporaire pour cause de force majeure peut être demandé pour tous les jours où les travailleurs ne peuvent pas être occupés (même si cela serait dû à une réduction du volume de travail).

Ainsi, à titre exceptionnel, dans ce régime, les jours de chômage peuvent alterner avec les jours de travail.

Le chômage temporaire pour cause de force majeure (lockdown) était accepté jusqu’au 31/08/2020 inclus et l'est à nouveau depuis le 01/10/2020. Seule une déclaration électronique de chômage temporaire doit être faite au bureau du chômage de l’ONEM, en précisant dans la rubrique « remarques » que le chômage est la conséquence de l’obligation totale ou partielle de fermeture ou d’annulation. Aucun dossier complémentaire ne doit être introduit auprès de l’ONEM pour prouver la force majeure, vu qu’il s’agit d’une mesure imposée par les autorités.

(Mise à jour 08/05/2020)