Retour Trouvez une réponse parmi nos questions fréquentes

Non.

Le travailleur ne peut pas refuser de suivre les mesures préventives, telles que l’hygiène des mains, la distanciation sociale ou encore le port du masque.

Ces mesures doivent être élaborées au niveau de l’entreprise et adoptées en concertation avec :

  • les représentants des travailleurs ou, à défaut, les travailleurs directement
  • le service de prévention et de protection au travail (SEPP).

Sont notamment visées, les mesures définies dans le guide générique pour lutter contre la propagation du Covid-19 au travail et complétées, le cas échéant, par guides et protocoles sectoriels.

 

Un refus persistant d’appliquer les règles de l’entreprises peut être qualifié d’insubordination et justifier un licenciement pour faute grave.

Ce n’est toutefois pas automatique : plusieurs facteurs entrent en ligne de compte lors de cette décision, lourde de sens et de conséquences. Il est important de respecter la concertation préalable au sein de l’entreprise et l’information des travailleurs quant à la mise en place de mesures de protection.

Une décision  fébrile prise a la hâte peut avoir de fâcheuses conséquences. Nos experts vous accompagnent pour une évaluation détaillée et personnalisée de la situation de votre entreprise.

Cliquez ici pour découvrir la consultance juridique UCM.