Quelles sont les modalités d’octroi du droit passerelle en janvier et février ? Découvrez la réponse à la question. 
Le formulaire de demande du droit passerelle de crise de janvier sera disponible sur UCM.be à partir du 18 janvier.
 

Retour Trouvez une réponse parmi nos questions fréquentes

Sur base des informations contenues dans l’arrêté ministériel du 29 novembre, voici un résumé des décisions concernant les indépendants.

Peuvent ouvrir à partir du mardi 1er décembre

1. Les commerces (vêtements, jouets, décoration, …) : les entreprises et associations offrant des biens ou des services aux consommateurs exercent leurs activités conformément au protocole ou aux règles minimales qui ont été communiquées sur le site web du service public compétent.

2. Les établissements ou les parties des établissements relevant des secteurs culturel, festif, sportif, récréatif et évènementiel suivants peuvent rester ouverts :

  • les aires de jeux extérieures
  • les musées
  • les espaces extérieurs des parcs naturels en ce compris l’entrée, la sortie, les facilités sanitaires et les locaux de premiers soins et de secours
  • les piscines, à l’exclusion des parties récréatives et des piscines subtropicales
  • les bibliothèques, les ludothèques et les médiathèques
  • les bâtiments de culte et les bâtiments destinés à l’exercice public de l’assistance morale non confessionnelle
  • les parties extérieures des infrastructures sportives
  • les pistes équestres couvertes dans les manèges et les hippodromes, et ce uniquement pour le bien-être de l’animal
  • les lieux culturels (sous certaines conditions, voir article 4 paragraphe 1er 9° de l’arrêté ministériel du 29 novembre)
  • les salles de sport et les infrastructures sportives (sous certaines conditions, voir article 4 paragraphe 1er 10° de l’arrêté ministériel du 29 novembre).

3. L’entièreté des commerces, entreprises et services privés et publics qui sont nécessaires à la protection des besoins vitaux de la Nation et des besoins de la population sont listés à l’annexe de l’arrêté ministériel. Cette liste est traduite aux commissions paritaires pour le secteur privé.

Doivent rester fermés

1. Les professions de contact qui ne sont pas médicales, paramédicales ou liées aux soins : les entreprises et associations ou les parties des entreprises et associations suivantes sont fermées au public, en ce compris les prestations de services à domicile:

  • les instituts de beauté
  • les instituts de pédicure non-médicale
  • les salons de manucure
  • les salons de massage
  • les salons de coiffure et barbiers
  • les studios de tatouage et de piercing
  • les prestations de services au cours desquels la distance de 1,5 mètre ne peut pas être garantie entre le prestataire de services et le consommateur
  • les prestations de services à domicile sont interdites. 

2. Les établissements ou les parties des établissements relevant des secteurs culturel, festif, sportif, récréatif et évènementiel, en ce compris notamment:

  • les casinos, les salles de jeux automatiques et les bureaux de paris
  • les centres de bien-être, en ce compris notamment les saunas, les bancs solaires, les jacuzzis, les cabines de vapeur et les hammams
  • les discothèques et les dancings
  • les salles de réception et de fêtes
  • les parcs d’attractions
  • les plaines de jeux intérieures
  • les zoos et les parcs animaliers
  • les salles de bowling
  • les fêtes foraines, les marchés annuels, les brocantes, les marchés aux puces, les marchés de Noël et les villages d’hiver
  • les foires commerciales, en ce compris les salons
  • les cinémas
  • les centres de fitness.

Les marchés

Les autorités communales compétentes peuvent autoriser des marchés, à l’exception des marchés annuels, des brocantes, des marchés aux puces, des marchés de Noël et des villages d’hiver selon les modalités définies à l’article 7 de l’arrêté ministériel.

Retrouvez les règles générales et à jour sur le chômage temporaire ici

Arrêté ministériel du 29/11/2020

Communiqué de presse Be Alerte

Pour plus d'informations, consultez le site du SPF Economie et www.info-coronavirus.be  

Mise à jour : 30/11/2020