Retour Trouvez une réponse parmi nos questions fréquentes

Le congé de paternité et de naissance pour l’indépendant est en vigueur depuis le 1er mai 2019.

Il s’agit d’un congé qui peut être pris par l’indépendant qui devient père ou co-parent à la suite de la naissance d’un ou de plusieurs enfant(s) avec lequel il a un lien de descendance légal ou un lien de co-parenté.

L’interruption de l’activité doit avoir lieu dans une période de 4 mois après la naissance de l’enfant.

Jusqu’au 31 décembre 2020, ce congé donnait droit à une allocation, octroyée par la caisse d’assurances sociales pour 10 jours (ou 20 demi-jours) d’interruption maximum.

Depuis le 1er janvier 2021, le congé de paternité et de naissance est passé à 15 jours (ou 30 demi-jours) maximum.

Bon à savoir

Le SPF confirme que l’allocation de paternité et de naissance est un revenu de remplacement qui fait l'objet d'une fiche fiscale 281.18.

Par contre, l’allocation de paternité et de naissance n’est pas prise en compte dans l'assiette de calcul des cotisations sociales.

Note info : congé de paternité et aide à la naissance Demande de congé de paternité