Quelles sont les modalités d’octroi du droit passerelle en janvier et février ? Découvrez la réponse à la question. 
Remplissez en ligne le formulaire de demande du droit passerelle de crise de janvier.

Retour Trouvez une réponse parmi nos questions fréquentes

Vous pouvez en effet être indépendant à titre principal ou à titre complémentaire. Tout dépend, non pas de vos revenus, mais bien de votre situation professionnelle globale.

Vous serez indépendant à titre principal si vous n’exercez pas une autre activité (salarié, agent de l’état…) au moins à mi-temps.

Ce n’est donc pas le montant des revenus gagnés comme indépendant qui détermine la nature de l’assujettissement mais bien l’existence d’une autre activité.

Vous aurez un statut d’indépendant à titre complémentaire, si votre activité de salarié est étendue au moins sur un trimestre civil complet et respecte le critère du mi-temps trimestriel.
Le fonctionnaire, quant à lui, doit travailler 200 jours sur l’année (ou 8 mois par an) prester au moins un mi-temps. Enfin, l’enseignant, s’il est nommé, doit assurer au moins les six dixième d’un horaire complet et l’activité doit s’étendre au minimum sur un trimestre civil complet. 

Et pour les demandeurs d’emploi ?

Il est possible d’être à la fois demandeur d’emploi et indépendant à titre complémentaire. C’est l’Onem qui informe des conditions à remplir pour bénéficier de cette possibilité.

Sous un certain revenu, le montant des cotisations à titre complémentaire est inférieur à celui de l’indépendant à titre principal.
Les cotisations payées par l’indépendant à titre complémentaire n’ouvrent pas de droits supplémentaires que ceux ouverts par son activité principale (salariée par exemple).